ARABESQUES

Arabesques_Aquarescence_Gemmanick
Arabesques : Aquarescence (grand prix du Nika Kai 1973)

Tout est lumière, couleur ou éblouissement
Le trop plein de son âme, comme un enchantement,
Se déverse par vagues, sous son pinceau magique
Et le rêve prend forme, chatoyant, chromatique.
Puis la toile grossière et le carton vulgaire

S’éveillent à la vie, se parent de mystères
Les fantasmes, les mythes, hors des réalités

S’extraient enfin de l’ombre, trop longtemps confinés
Les yeux émerveillés pénètrent l’invisible.

Au-delà des frontières de ce monde insensible,
Vers les Champs Elysées où voguent nos pensées,
Alors l’amour, l’espace et la lumière,
Hors de leur gangue humaine, exaucent nos prières.
Remercions l’artiste du don de son génie.

Gérard Devèze (poète)



Arabesques_Fracas_Gemmanick
Arabesques : Fracas